zen slow life slow world méditation femme mouvement slow

Mouvement Slow : la nouvelle tendance life style

Le mouvement Slow (Slow Mouvement ou Slow Movement en anglais) existe en réalité depuis les années 80. Cette tendance Slow ré-émerge depuis quelques années seulement sur toute la planète. C’est une philosophie de vie qui invite ses adeptes à ralentir le rythme et s’ancrer un peu plus dans le présent. Apprécier les moments simples, ralentir en douceur, se reconnecter avec la nature… Prendre le temps de vivre.

Cette tendance Slow Life vient proposer une alternative à l’accélération globale et au rythme effréné qu’imposent les sociétés contemporaines.

Historique de la Slow Life

En 1986, le terme « slow » apparu pour la première fois sous la dénomination « Slow Food » en Italie. C’est Carlo Petrini (un sociologue et critique gastronome italien) qui proposa cette alternative face à l’arrivée massive des fast-foods en Europe. L’élément déclencheur fut l’ouverture du McDonald’s Place d’Espagne à Rome.

Slow Food est une organisation internationale qui promeut : la cuisine des produits du terroir, cultivés avec le respect de la biodiversité, du temps ; et préparés de manière saine et équilibrée. Vous retrouverez plus d’infos sur SlowFood ici !

Principes du mouvement Slow

Avec le terme « Slow / SlowLife », il faut voir large et comprendre ce terme avec discernement. Il ne s’agit pas d’être un escargot dans notre vie de tous les jours, mais de calmer ce rythme toujours plus intense imposé par la société actuelle à tous niveaux.

Slow Life : un mode de vie écologique

Il est impératif de revenir à une harmonie avec la nature et cesser la surexploitation au nom du profit, de l’argent et de la consommation. C’est ce que propose le mouvement Slow : se reconnecter avec notre environnement.

Si nous, l’Homme, avons su nous adapter à la vitesse toujours plus intense, ce n’est pas le cas du reste des espèces animales et végétales. L’arbre pousse à la même vitesse depuis la nuit des temps, les reproductions animales se produisent uniquement par période. A l’inverse, l’Homme peut le faire à tout moment de l’année, du jour et de la nuit. Par exemple, les pandas n’ont que quelques jours par an pour s’accoupler.

« Ralentir les rythmes / prendre le temps (mouvement slow) » laisserait, ainsi, à la Terre la possibilité de se ressourcer.

Un art de vivre

Il faut revenir au respect de la planète mais aussi de l’être humain ! Le temps est, à mon sens, l’un des paramètres sur lequel il est nécessaire de jouer afin d’amener l’humanité sur un chemin de prospérité.

Le mouvement slow mise sur un retour aux valeurs fondamentales : la proximité, l’authenticité, le respect, l’amour, le partage… Prendre du temps pour soi, pour (re)créer du lien social, participer et donner du temps aux autres…

La tendance Slow Life nous invite à profiter de l’instant et revenir aux choses essentielles de la vie. Pour aller plus loin dans la compréhension du bienfait de ralentir, je vous invite à lire le livre de Carl Honoré « éloge de la lenteur ».

Il est temps d’améliorer nos modes de vie et d’opter pour la simplicité. Je ne suis pas le premier à le dire et probablement pas le dernier. Beaucoup de slogans existent tels que : « manger moins mais manger mieux ». C’est l’idée, ici, pour le Slow Food. Rien que pour la démarche alimentaire, « manger moins mais mieux » est une philosophie gagnante/gagnante. « Moins » permet à la nature de rester à l’équilibre et « mieux » d’offrir à votre organisme de meilleurs nutriments (vitamines, minéraux, etc.).

Tout le concept « Slow » est basé sur cette vision.

Slow Art Tour Valenciennes Musee Museum Slow City

Dans quels domaines intervient le slow mouvement ?

Je vais être succinct dans cette partie, car vous retrouverez en détail tous les domaines Slow dans l’onglet « Mouvement Slow » du blog. J’ai pris le temps de rédiger plusieurs pages complètes pour chaque ramification de cette philosophie. En réalité, le slow intervient dans tous les domaines de la vie :

Slow Food (les cultures bios, la cuisine fait-maison…)
Slow Cosmétique (les produits cosmétiques bios, les recettes home-made…)
– Le Slow Tourisme (les voyages responsables, l’écotourisme…)
Slow Management / Slow Business (les valeurs humaines remises au cœur de l’entreprise et du travail…)
Slow Education / Slow Parenting (sur l’éducation des enfants, home-schooling…)
– Les Slow City (avec l’organisme Cittaslow)
Slow Sex
– Jusqu’à Slow Drinking (qui promeut l’idée de savourer son verre !)

Pourquoi adopter le mouvement Slow ?

La Slow Life œuvre en grande partie pour l’environnement naturel dans lequel l’Homme évolue mais pas que ! Nous ne comptons plus le nombre de maladies et problèmes déclenchés en lien avec la vitesse et la course au profit dans cette société chronophage :

  • Déshumanisation au travail,
  • Spéculations boursières,
  • Accidents de la route,
  • Surexploitation et appauvrissement de la planète,
  • Pollution,
  • Vision à court-terme,
  • Individualisme,
  • etc.

Les avantages de la Slow Life

Si nous voulons limiter l’inquiétude pour les années à venir (disponibilité des ressources naturelles et santé notamment), il est nécessaire de modifier notre vision, nos habitudes de vie et penser « à long-terme », « collectif ». Pour que cela soit réalisable, il est obligatoire de prendre le temps. Prendre une décision individuelle est toujours plus rapide que prendre une décision pour un groupe d’individus mais est bien souvent moins efficace sur le long-terme. Car ensemble, nous devrons discuter, échanger, modifier, adapter, envisager les possibilités d’évolution avec plus d’idées grâce à la vision plus large du groupe…

Résumons. Prendre le temps (slow) permettra de favoriser :

  • Les valeurs humaines,
  • L’équilibre planétaire,
  • Le long-terme,
  • L’intérêt général,
  • La qualité nutritive et gustative des aliments,

L’amélioration des conditions de vie (moins de pollution, d’accidents, de nuisances…)…

A qui s’adresse le mouvement Slow ?

Tout le monde ! La seule condition pour activer cette démarche, c’est simplement votre premier pas. Vous serez d’autant plus épanouis si vous avez un profil créatif, ou si vous aimez le DIY (Do It Yourself). Cela vous demandera des efforts si vous êtes un accro du shopping ou de la consommation excessive. Mais vous verrez qu’apprendre à dé-consommer peut être vu comme un jeu 🙂

Version vidéo :

Vous soutenez mon travail en me suivant sur les réseaux et en partageant cet article 🙂

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •