secret du non ardoise blackboard secret of no

CLEF N°7 : Le secret du NON !

Tout le monde le dit : votre gentillesse légendaire vient du fait que vous êtes toujours là pour aider, pour dépanner, pour remplacer…

Le souci – à force d’être constamment disponible pour les autres – c’est que vous finissez par délaisser vos propres tâches et vous épuiser.

Trop de «OUI» tue le «OUI».

Eh « OUI » ! Le problème à constamment dire « OUI » (parce que vous êtes super sympa, super cool et que vous voulez aider votre prochain), c’est que vous accumulez une liste de tâches supplémentaires à réaliser en plus des vôtres ! Vous finirez très probablement par ne pas pouvoir réaliser tous vos engagements et bâcler les missions.

2ème chose – à force de dire « OUI » mécaniquement – il risque de se passer 2 phénomènes autour de vous :

1- L’abus : les gens (inconsciemment ou pas) finiront par abuser de cette gentillesse pour se « décharger » sur vous,

2- La déception : en habituant les personnes qui vous entourent, ils auront un sentiment de déception et de frustration le jour où vous refuserez. Comme si c’était un « dû » de leur dire « OUI » (ça rejoint un peu l’idée du « je te donne le doigt, tu me prends le bras »).

Le secret du NON.

En sachant dire « NON », vous refuserez sûrement « la tâche de trop » qui vous empêchera de garder la tête hors de l’eau. Vous pourrez mener à bien et de manière qualitative vos propres tâches et celles pour lesquelles vous vous seriez engagés auprès de votre entourage.

Mon ressenti personnel.

Comme vous, lorsque je dis « OUI », je tiens absolument à respecter cet engagement. Peu importe le temps passé pour y arriver, tant que c’est fait (et bien fait !).

J’avoue qu’il m’est souvent arrivé par le passé de dire « OUI » en sachant que j’allais galérer à réaliser ce que l’on me demandait (généralement par manque de temps). Un peu comme dans le film YES MAN, en moins extrême ^^

Depuis peu, j’apprends à dire « NON », ce qui me permet de ralentir considérablement mon rythme. Cela ne m’empêche pas de dire très régulièrement « OUI » pour de l’aide mais, quand je reconnais que je ne pourrai pas gérer, je préfère renoncer.

Et vous ? Savez-vous dire “non” lorsque nécessaire ? Ou est-ce que vous êtes plutôt du genre à toujours dire “oui” ? Dites-moi tout ça dans les commentaires 🙂

Vous soutenez mon travail en me suivant sur les réseaux et en partageant cet article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *