Loi de Pareto 20 80

CLEF N°12 : La loi de PARETO 20/80

Vous finissez par me connaître un peu, et vous savez que je suis un peu (beaucoup ?) perfectionniste sur les bords 🙂 Et pourtant, dans certains cas, il m’arrive d’utiliser ce principe 20/80 lorsque je trouve cela nécessaire.

Dans la clef n°10 sur les objectifs atteignables, je vous ai parlé d’outils marketing que j’ai appris à l’Université. Eh bien, en voilà un 2ème  que l’on applique généralement en entreprise mais qui fonctionne dans la vie de tous les jours… qu’elle soit personnelle ou professionnelle !

Cette 12ème clef s’appelle : « la loi de PARETO 20/80 » puisqu’il s’agit d’une loi déjà existante.

La loi de PARETO

La loi de PARETO stipule que 20% des causes produisent 80% des effets (d’où le 20/80).

C’est-à-dire que pour un travail accompli à 100%, en général, 20% des efforts permettent d’accomplir 80% du résultat.

Il peut donc être intéressant de voir si les 80% des efforts nécessaires pour produire les 20% restants sont réellement utiles. C’est là toute la difficulté que j’évoquerai dans le dernier point de cet article.

Attention donc à ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit ! Je ne vous dis pas de toujours procéder en 20/80, mais bien d’analyser si il est pertinent pour un cas particulier de fournir 80% d’efforts pour 20% de résultats.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi lu :  [17/26] CLEF N°17 : Combattre le mimétisme de la consommation

Exemple type sur SLOW WORLD

J’ai publié l’année dernière mon article sur le Slow Tourism à Copenhague. 20% de mon temps de travail a fourni 80% de l’article. Les 20% restants de cet article ont été obtenus par 80% du temps qu’il m’a fallu pour le produire.

En me concentrant sur les 20% d’efforts, j’ai produit un article de qualité identique en économisant beaucoup de temps. Cet article, c’est celui qui vient de paraître, il y a quelques jours, sur les 7 choses à faire à Oxford.

Objectif : garder la même qualité en supprimant le superflu. Dans cet exemple, j’ai mis moins de photos (ce qui demande du temps pour le tri, la retouche, les transferts, etc.), et je n’ai pas traduit l’article en anglais (presque tous mes lecteurs sont francophones, donc j’ai mis la partie « english » en stand by pour le moment).

La difficulté

Le problème avec cette loi, c’est qu’on peut raisonner à l’infini de cette manière. En gros, 80% des résultats ont été obtenus grâce à 20% des efforts. Si on est satisfait avec les 80%, ceci devient le référentiel (à savoir la base du 100%).

On peut donc réappliquer une nouvelle fois la loi de PARETO en considérant que les 20% des efforts fourniront 80% de ces résultats satisfaisants.

Autrement dit, sur le long-terme, on perdra en qualité si on applique la loi de PARETO de manière répétitive.

La difficulté réside dans le fait de connaître la limite entre « perdre du temps » et « perdre de la qualité ».

Les personnes ayant lu cet article ont aussi lu :  [14/26] CLEF N°14 : Apprendre à s’écouter

Donc si vous estimez cela nécessaire d’investir dans autant d’efforts pour conserver la qualité, foncez ! Sinon, si les 20% d’efforts suffisent, ne serait-il pas intéressant de ralentir et prendre du temps pour vous ? 🙂

Et vous ?

Connaissiez-vous la loi de PARETO ?
Est-ce que vous l’appliquez dans votre vie au quotidien ?

Partager / Share:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *